En 1947, un engin s’est écrasé près de Roswell au Nouveau-Mexique. Un fermier de la région a découvert les restes d’une sorte de véhicule fait de matériaux qu’il n’avait jamais vu auparavant.

Par la suite, l’histoire d’une soucoupe volante détruite s’est vite rependue. L’armée a répliqué qu’il s’agissait d’un ballon météorologique accidenté mais il était trop tard. L’incident de Roswell avait déjà révolutionné l’étude des ovnis.

Starton T. Friedman, un physicien anciennement associé au projet Apollo, enquête depuis 20 ans sur le phénomène Roswell. Pourquoi des vaisseaux spatiaux qui naviguaient librement dans l’espace se seraient-ils écrasés à cet endroit ?

La première hypothèse serait d’imaginer qu’ils auraient pu avoir à faire à quelque chose d’inattendue. Au Nouveau-Mexique deux possibilités viennent à l’esprit.

Les causes du crash de Roswell

La première possibilité serait l’effet de violents orages électriques. Certains de ces orages sont si violents que des grêlons énormes suivis d’éclairs terribles frappent la région.

Tout de fois la cause du crash par les conditions météorologiques n’est cependant pas aussi convaincante que l’autre possibilité.

La deuxième possibilité serait la perturbation électronique d’un faisceau radar. A Roswell un radar expérimental était utilisé par les militaires, qui étaient le premier à l’avoir. Il avait un rayon d’action de 40 kilomètres et était relativement puissant. Après la guerre, quand la construction d’aérodromes commerciaux a débuté, la radar a été augmenté à 80 kilomètres, ce qui nécessitait le carré de la puissance du rayon de 40. Donc quand le rayon a passé de 80 kilomètres à 300 kilomètres, cela demanda une grande quantité de puissance.
Alors si deux engins rencontre se puissant rayon radar, il est trop probable qu’ils seraient entrés en collision pour ensuite s’écraser à Roswell.

En trois ans plus d’une douzaine de vaisseaux se sont écrasés à cause de ce radar, il a donc par la suite était mis hors service. Alors si cela est exact, il semblerait que la technologie extraterrestre soit plus faillible que les spécialistes des ovnis l’avaient imaginé.

Vers la fin des années 40 et le début des années 50, les Etats-Unis étaient de plus en plus obliger d’expliquer ces objets étranges, tandis que les nouvelles apparitions se multipliaient dangereusement. Les craintes du public étaient alimentées par la peur des extraterrestres mais aussi par l’idée que des apparitions soviétiques pénétraient peut être, à leur guise, dans l’espace aérien Américain.

Le gouvernement Américain est obligé d’agir et met alors en branle une enquête appelée projet Blue Book et espère qu’il pourra répondre à ces questions troublantes. Le projet Blue Book est une commission mis en place par l’Air Force Américain afin d’enquêter et d’étudier le phénomène ovnis. Il fut créée en 1952 et resta active jusqu’en 1969.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Un ovni silencieux survole Canterbury en Angleterre

Un témoin a récemment capturé sur vidéo un OVNI silencieux survolant la…

Jésus a-t-il été enlevé par des extraterrestres après sa mort ?

Reinaldo Rios, un portoricains passionné de phénomènes ufologiques, est certain que les…

Ovni destructeur d’éolienne dans le Lincolnshire

Cet étrange épisode mettant en scène un ovni et une éolienne s’est…

Les ovnis face à la science

Les soucoupes volantes ou plus communément appelés ovnis ont fait brutalement éruption le 24…