C’est officiel, Nessie n’est plus la seule créature à voguer à travers les eaux d’un lac; désormais, l’Islande a aussi sa mascotte aquatique, son nom : Lagarfljótsormur. Du moins, c’est ce que vient officiellement d’affirmer un collège de 13 personnes, en charge d’authentifié la créature filmée en 2012…

Il s’appelle Lagarfljótsormur et vivrait dans les profondeurs du lac Lagarfljót situé au nord-ouest de l’Islande. Comme Nessie, son cousin vivant dans le Loch Ness en Ecosse, Lagarfljótsormur est depuis des années encré dans la mythologie de cette partie du pays, ainsi qu’au tourisme.

Lagarfljótsormur, véritable créature ou phénomène touristique ?

D’ailleurs, beaucoup ont critiqué la décision finale du collège, qui a voté à 7 voix contre 6, que la créature filmée par un touriste était authentique.

Du coté des sceptique, ce serpent géant n’est rien d’autre qu’un simple légende visant à pousser le tourisme islandais. Étonné par ceux qui avait pu être filmé, un spécialiste de l’image a effectué plusieurs analyses, et a fini par conclure que la créature n’était rien de plus qu’un vulgaire filet de pêche déchiré et glacé, à la dérive sur les eaux du lac.

Selon les légendes, le Lagarfljótsormur serait une créature aquatique ressemblant de près ou de loin à un énorme serpent, qui serait régulièrement observé dans les eaux du lac Lagarfljót en Islande, et cela, depuis l’année 1345. Qu’en pensez-vous ?

Source : Telegraph

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Islande : Un projet routier retardé en raison d’Efles

Les autorités locales d’Islande ont été contraintes d’arrêter la construction d’une nouvelle…

Nessie – La légende du Loch Ness

Le monstre du Loch Ness est une légende qui court depuis maintenant…

La NOAA filme pour la première fois un “poisson fantôme”

Une équipe de scientifiques a récemment filmé, à plus de 2500 mètres de profondeur…

Megalodon, l’ancêtre du grand requin blanc

Actuellement, les océans recouvrent 70% de la planète, et c’est ici que…