Accueil / Créatures, Monstres / Fées de Cottingley : Autopsie d’un canular
Fées de Cottingley : Autopsie de l'un des plus grands canulars

Fées de Cottingley : Autopsie d’un canular

En 1917, deux écolières anglaises prétendaient avoir photographié des fées au fond de leur jardin. Soixante ans après, le discours est tout autre…

L’un des plus grands canulars du XXème siècle, demeure sans contexte l’histoire des fées de Cottingley. En effet, deux cousines, Elsie Wright et Frances Griffith, habitant Cottingley en Angleterre, y auraient photographié des fées.

Ces dernières, qui jouaient souvent près d’un ruisseau au fond du jardin de la mère d’Elsie, ont affirmé que des fées y vivaient. Pour le prouver, Elsie et sa cousine, ont un jour, emprunté l’appareil photo du père à Elsie, et ont passé 30 minutes à les photographier.

Les clichés, jugés authentiques et convaincants à l’époque, ont été rendus publiques au milieu de l’année 1919, avant d’être relayés à travers toute l’Angleterre. Si de nombreux Anglais ont authentifié ces fées, y compris l’auteur et spiritualiste Arthur Conan Doyle, il n’en n’était rien.

En 1983, de nouvelles révélations sont venues percer ce mystère…

Le canular des fées de Cottingley percé en 1983

Depuis 1917, les deux cousines ont maintenu leur version des faits, et ont affirmé que les fées étaient authentiques. Toutefois, 60 ans plus tard, les jeunes filles, devenues grand-mère, sont revenues sur leur histoire.

En 1983, les deux cousines ​​ont reconnu avoir truqué les photographies. Pour ce faire, les cousines ont utilisé des illustrations de fées, découpées dans un livre.

Interrogé, le docteur Richard Sugg de l’Université de Durham déclare : « Frances Griffiths et Elsie Wright ont mis en place l’un des plus grands canulars de l’histoire britannique. Ce canular est du même ressort que celui de l’Homme de Piltdown ».

Puis conclut : « Ce canular a été mis en place après que les filles se soient lancées un défi. Elles souhaitent tromper leur entourage avec un montage photo. Cependant, seul problème, leur histoire a pris une grande ampleur, et a fini par tromper un pays tout entier ».

Source : Yorkshire Post

Dans la même catégorie

Une espèce de guêpe terrifiante découverte en Amazon

Une espèce de guêpe terrifiante découverte en Amazonie

L’Amazonie compte une nouvelle espèce terrifiante de guêpe. Son nom : clistopyga crassicaudata. Possédant un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *