Accueil / Créatures, Monstres / Tullimonstrum gregarium : le mystère d’une créature
Tullimonstrum gregarium : le mystère d'une créature

Tullimonstrum gregarium : le mystère d’une créature

Une intrigante créature préhistorique laisse les scientifiques perplexe depuis plus de 50 ans. Son nom, le Tullimonstrum gregarium…

Connu sous le nom de Tullimonstrum gregarium, le fossile de cette créature a été découvert par Francis Tully en 1958. Ce singulier monstre préhistorique vivait il y a 307 millions d’années dans un estuaire côtier, au nord-est de l’Illinois, aux États-Unis.

Ainsi, depuis 50 ans, les scientifiques tentent de percer le mystère de cette créature, et son apparence n’aide en rien les spécialistes.

Avec un long corps en forme de torpille, deux yeux fixés à chaque extrémité d’une longue tige fixée à son visage, et un long museau en forme de tronc débouchant sur une bouche remplie de dents acérées, cette créature est différente de tout ce que la science a aujourd’hui découvert.

Tullimonstrum gregarium, une créature oui, mais de quelle famille ?

Si depuis sa découverte, les scientifiques tentent de percer son genre, en mars 2016, des chercheurs pensaient avoir résolu l’énigme. Tant bien que mal, ces derniers l’ont alors catégorisée dans la famille des lamproies, une classe de poissons sans mâchoires mobiles. Cependant, un groupe de paléobiologistes, dirigé par Lauren Sallan de l’Université de Pennsylvanie, a récemment affirmé que cette étude était fausse.

Interrogé, il déclare : « Cet étrange créature ne doit pas être classée dans n’importe quelle catégorie seulement parce qu’elle est bizarre. Ses yeux se trouvent sur de fines et grandes tiges. Elle possède également une longue et terrifiante pince, dotées de dents acérées. La dernière chose à penser est que Tullimonstrum gregarium fasse parti de la famille des poissons ».

Aujourd’hui, ce nouveau rapport explique que les précédentes conclusions de 2016 étaient fausses. Ces erreurs ont été commises suite à la mauvaise compréhension par l’ancienne équipe, de la conservation du fossile. La créature ne ressemblait pas non plus aux fossiles des lamproies découverts dans cette même zone.

« Il est important de prendre en compte toutes les preuves et les caractéristiques lors de l’examen d’un fossile énigmatique », a déclaré le co-auteur de l’étude Sam Giles.« Tullimonstrum gregarium provient sans doute de la famille des vertébrés, et non pas des poissons comme précédemment affirmé ».

Pour finir, autant avouer que le mystère autour de cette créature n’a pas fini de s’épaissir. Affaire à suivre…

Source : Phys

Dans la même catégorie

Yéti : de nouvelles analyses ADN livrent de nouvelles révélations

Yéti : de nouvelles analyses ADN livrent des révélations

Des scientifiques ont récemment mené de nouvelles analyses ADN sur des échantillons attribués au Yéti. Si …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *