Des archéologues argentins pensent avoir découvert un repaire nazi secret dans la forêt du nord du pays, à la frontière du Paraguay…

Construit vers la fin de la Seconde Guerre mondiale, et situé dans le parc provincial Teius teyou dans le nord de l’Argentine, le repaire secret aurait été construit dans le but de fournir un refuge sûr pour les officiers Nazis de haut rang en cas de défaite de l’Allemagne.

En dépit d’être bien caché dans la jungle, le repaire, qui était composé de trois bâtiments en pierre, n’aurait jamais été utilisé par les officiers, la raison étant que les nazis n’ont jamais fui l’Argentine à la fin de la Seconde Guerre mondiale, et ont même été en mesure de vivre dans le pays en toute impunité sous leur véritable identité.

Un repaire Nazi, oui mais pas que

Dans les ruines, les chercheurs ont découvert un certain nombre d’objets, y compris un fragment de plaque de porcelaine avec les mots «Made in Germany, et plusieurs pièces de monnaie possédant des symboles nazis.

«Analyser tous ces objets trouvés nous prendra certainement plusieurs mois», a déclaré Daniel Schavelzon, professeur à l’Université de Buenos Aires. «Il cependant pas impossible que dans les jours à venir nous trouvions d’autres repaires secrets comme celui que nous avons récemment découvert. Ce lieu est un endroit très compliqué pour y travailler, à cause de la végétation intense qui y pousse, et qui rend la zone pratiquement impénétrable».

Source : Le Monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Voyagez sur le dos du monstre du Loch Ness

Contrairement à ce qu’on pourrait penser de Nessie le monstre du Loch…

Des joggeurs de Louisville dans le Kentucky poursuivis par la mort

Tom Mabe a sans doute donné la plus grande peur à quelques…

Lancement d’un parfum à l’odeur de la comète 67P

Une société Anglaise a récemment créé un tout nouveau parfum à l’odeur…

Koko le gorille : «L’homme est stupide, sauvez la planète»

Utilisant la langue des signes, Koko le gorille tente de passer un…