Le géant Américain Nvidia a récemment utilisé son dernier processeur graphique pour démontrer à la population mondiale que  la mission Apollo 11, ainsi que le premier pas sur la lune n’est en aucun cas un canular. Les résultats sont toutefois assez impressionnants…

Connu entre autre pour être l’un des plus grands fournisseurs de processeurs graphiques, de cartes graphiques et de chipsets pour PC et consoles de jeux, Nvidia a récemment démontré grâce à sa toute dernière technologie d’éclairage dynamique que le premier pas sur la lune n’est pas un canular. L’équipe a alors mis tout en œuvre afin de recréer l’atterrissage d’Apollo 11 sur la lune, afin de prouver que ceci a véritablement eu lieu.

Pour mener leur expérience à bien, la société s’est alors penchée sur une célèbre photographie prise par Neil Armstrong montrant Buzz Aldrin dans une source de lumière descendant les marches de l’atterrisseur, alors que la zone l’entourant est totalement engloutie dans l’obscurité.

De ce fait, les théoriciens du complot ont longtemps, et encore maintenant, soutenu que cette photo était la preuve que le premier pas sur la lune n’était autre qu’un canular. Selon eux, Aldrin, en dépit de se trouver dans la zone d’ombre, est étrangement éclairé; ce qui indiquerait selon les théoriciens qu’une source de lumière se trouvait à proximité.

Nvidia écarte la thèse du canular

Questionné sur cette affaire, Scott Herkelman, le directeur général d’Nvidia déclare : «Nous avons discuté avec un très grand nombre d’experts quant à la possibilité de recréer cette fameuse scène qu’est le premier pas sur la lune. Nous avons tenu notre pari et avons réussi à tout reproduire. Ainsi, les experts ont réussi à comprendre comment une lumière pouvait éclairer Aldrin lors de sa descente de l’atterrisseur grâce à du ruban adhésif, et une feuille d’aluminium».

Ainsi, en recréant la scène, les experts d’Nvidia ont été en mesure de démontrer qu’Aldrin a été effectivement éclairée par une source de lumière, mais tout à fait naturelle. La lumière du soleil aurait rebondit sur la surface lunaire, donnant l’impression qu’un projecteur était dirigé vers l’astronaute «Le lumière du soleil reflète sur la poussière lunaire, de ce fait, cette dernière reflète à l’arrière du module Apollo et sur la combinaison d’Aldrin», a déclaré Herkelman.

Source : io9

1 commentaire
  1. Ben voyons la lumière du soleil se reflète sur la combinaison d’Armstrong qui agit comme un puissant miroir capable d’éclairer le module lunaire dans l’ombre; où est la démonstration que la combinaison d’Armstrong est capable d’une telle propriété; une hypothèse lancée en l’air ne vaut rien tant qu’elle n’est pas prouvée; et pourquoi est-ce que cela ne marche pas dans d’autre cas de figure (comme dans Apollo 16, par exemple, où un astronaute photographié dans l’ombre du LEM apparaît sombre)?
    Il semble que la démonstration de NVidia est acceptée un peu trop vite comme “irréfutable”.
    Combien pariez-vous que la NASA a des actions majoritaires dans NVidia?
    Même si ce n’était pas le cas, cette pseudo démonstration fait une méga publicité à peu de frais à NVidia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Un terrifiant clown killer terrorise des passants

Les blagues les plus terrifiantes sont parfois les meilleures et peuvent nous…

Jesus Aceves, l’histoire de l’homme loup-garou

Jesus Aceves est un jeune homme âgé de 31 ans. Depuis sa…

Deux poupées terrifient les habitants de Londres

Ces derniers jours, deux poupées terrifiantes ont été aperçues, errant dans les…

Une momie de 1 500 ans chaussée de baskets Adidas

Une momie âgée de 1 500 ans, récemment découverte en Mongolie, affole…