Âgés de 11 et 13 ans, ces deux frères Anglais sont aujourd’hui connus comme étant de véritables vampires, enfin, ou presque…

Simon et George Cullen, deux frères Anglais âgés de 11 et 13 ans, sont deux petits garçons hors du commun. Au-delà de leur nom identique aux célébrissimes vampires des romans Twilight, leurs apparences sont également singulières.

Possédant deux dents pointues, un teint blanchâtre, une absence de transpiration, et une difficulté à supporter le soleil, les deux petits garçons ont les caractéristiques parfaites que possèdent les vampires !

La diplasia hypohidrotique ectodermique, ou maladie des vampires

Rassurez-vous, si Simon et George ressemblent à deux authentiques vampires, il n’en n’est pourtant rien. Les deux frères sont en réalité touchés par une étrange maladie, la diplasia hypohidrotique ectodermique (DHE). Cette dernière fait qu’ils n’ont que deux dents très longues, et un teint blanchâtre. Leurs cernes ainsi que leurs cheveux ébouriffés poussent la ressemblance à son maximum.

Si les frères assurent que cette maladie n’a jamais été un frein dans leur vie, ils affirment cependant avoir été moqués par d’autres enfants.

Ainsi, afin de contrer esthétiquement la maladie, Simon, l’aîné, subira prochainement une greffe osseuse. Celle-ci lui offrira de nouvelles dents. Grâce à cette intervention chirurgicale, l’enfant devrait retrouver un physique partiellement « normale ».

Source : Gentside

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Le plus vieux fromage du monde découvert en Chine

Les restes d’un fromage antique ont été découverts sur le cou et…

Une église Tchèque remplie de dizaines de fantômes

Dans un petit village tchèque se trouve ce qui pourrait être aujourd’hui…

Une étrange pluie “lactée” s’abat sur les États-Unis

Une étrange averse de pluie “lactée” a récemment touché une partie de Washington, de…

Une terrifiante promotion pour le film Annabelle

Un vieux manoir, des victimes, et une poupée plus vraie que nature,…