Plus de 25 ans après la catastrophe de Tchernobyl, une nouvelle génération a vu le jour et avec elle la tendance grandissante d’oublier les erreurs du passé.

Ce reportage qui est divisé en deux documentaires et un débat nous invite à retracer l’explosion du réacteur et les conséquences que cela a eu sur l’ensemble de l’Europe et de voir ce qu’est devenu aujourd’hui Tchernobyl.
Enfin, pour terminer, face à ces éléments et à la catastrophe de Fukushima, une confrontation d’idées aura lieu pour savoir s’il est nécessaire ou non de sortir du nucléaire…

Durant la nuit du 25 avril 1986, après l’explosion du réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl, un nuage de poussière s’éleva jusqu’à 1 km d’altitude avant que la majorité des particules retombent aux alentours et que le reste ne s’étende sur l’ensemble de l’Europe, contaminant la faune, la flore et causant de nombreux cancers et malformations.

Tchernobyl, une catastrophe aux effets catastrophiques

Aujourd’hui, malgré le nombre de maladies que portent la génération des enfants de Tchernobyl, bon nombre d’entre eux ne s’intéressent plus à savoir ce qu’il s’est réellement passé. Alors que la cheminée de la centrale est le dernier symbole encore capable de rappeler à la population l’horreur qu’a engendré un tel accident, le projet de la détruire et de la recouvrir d’une chape d’acier risquera d’effacer pour toujours les souvenirs et les interrogations qui les accompagnent.
Pourtant, le risque est toujours présent et on compte encore aujourd’hui douze régions contaminées, 293 lieux habités et plus de 2 millions de victimes toujours vivantes. De plus 85 à 90% des enfants nés après la catastrophe vivent avec plusieurs maladies chroniques et l’espérance de vie du pays ne cesse de décroître.

Actuellement, Tchernobyl est délimitée dans une zone mesurant 30km toujours accessible au public. Face aux dangers liés à la radiation qui subsistent, le gouvernement envisage, comme dit précédemment, de bâtir un nouveau confinement pour éviter une combustion nucléaire. Néanmoins, les travaux nécessiteront de déterrer des zones qui étaient alors jusque-là restées enfouies et exposera les nouveaux travailleurs de nouveau à des doses massives de radiations.
Pour autant, l’utilité de ce projet est aujourd’hui débattu, car il se pourrait qu’une conspiration ait été organisée à l’époque pour que la population pense qu’il restait du combustible radioactif sous les décombres afin d’obtenir des financements.
Ainsi, si cela s’avérait exact, la construction d’un nouveau confinement serait inutile et dissimulera une corruption afin de servir des intérêts financiers tout en camouflant les souvenirs liés au danger du nucléaire afin de redorer son blason.
Par ailleurs, même si un danger lié au combustible existait réellement, rien n’indique que les constructions envisagées arrangeront réellement le problème et permettront certainement, dans le meilleur des cas, de repousser l’échéance.
De plus, la mise en place du confinement nécessitera le déchargement du combustible contenu dans les trois autres réacteurs qui ont été utilisés jusque dans les années 90…
Enfin, la maintenance de ce dôme coutera 1 milliards d’euros tous les 15 ans à l’état alors que le budget n’est toujours pas alloué et que les constructions ont déjà commencé.

Pour autant, les témoignages de ceux ayant travaillé au niveau du sarcophage tendent à montrer qu’un risque est bien présent et que la combustion nucléaire a été évitée de justesse par le passé. Ainsi, en adéquation avec le principe de précaution, la majorité semble s’accorder sur le fait qu’il est indispensable que ce confinement soit créé.

Alors qu’aujourd’hui le regard de la communauté internationale est braquée sur le réacteur n°4, deux autres réacteurs vont être ouverts à la centrale de Khmenlintsky. Ces derniers datant de l’époque de l’accident de Tchernobyl ont subi bon nombre d’intempéries diminuant fortement leur fiabilité et risquant de provoquer une nouvelle catastrophe dans le futur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

L’art impitoyable des ninja : Tanba Momochi

Les ninja japonais ont de tout temps été des guerriers de l’ombre,…

Pyramide de Khéops : de nouvelles découvertes

Les scientifiques du projet ScanPyramides ont récemment fait de nouvelles découvertes dans…

Les dix mystérieuses plaies d’Egypte

L’Egypte aux temps des pharaons était un empire riche et puissant où…

Aucune chambre secrète dans la tombe de Toutankhamon

De nouvelles analyses de la tombe de Toutankhamon ont révélé que la…