Le Saint Graal, grand symbole de l’histoire médiéval, mystérieux et énigmatique n’a pas fini de nous livrer tout ses secrets.

Tout le monde a déjà entendu parler du Saint Graal, cette relique sacrée, disparue depuis plusieurs siècles que tant de personnes aimeraient retrouver, alors réel symbole sacré ou pur machination mis en place par l’homme ? Tant de questions qui finiront peut-être par être dévoilés.

Commençons pas un peu d’histoire, qu’est ce que le Saint Graal ? Le Saint Graal serait en faite la calice dans lequel Jésus et ses apôtres auraient bu dedans.

Perceval quand à lui, un chevalier de la légendaire table ronde, fit tout au cours de sa vie pour retrouver le Saint Graal, chose qu’il malheureusement n’y arriva pas.

La légende du Saint Graal

Siècles après siècles, les légendes fusèrent en Angleterre dont celle du puis du calice. Ce puits du Calice aurait été construit prés d’une rivière, il y a de cela 9 siècles. La légende raconte que le Saint Graal reposerait en dessous de ce puits, prés de la source de la rivière dans une pièce souterraine. Bien évidemment, malgré les recherches et investigations, rien de cette légende n’a pu être appuyée ou réfutée.

Dans un récit, il se raconte que Lancelot, l’un des plus connus chevalier de la célèbre table ronde, serait tombé amoureux de la femme d’Arthur, ce qui lui porta préjudice dans sa quête à la recherche du Saint Graal. Se sera finalement le plus jeune chevalier de la table ronde qui mit la main dessus. Ce dernier était apparemment, le seul à pouvoir regarder dans le Saint Graal. D’après la légende, une fois que le chevalier regarda dans la coupe, il demanda à être tué immédiatement, pourquoi, qu’a t-il pu bien voir au fond du Saint Graal ? Ceci reste et demeurera toujours un mystère, personne ne l’a jamais su !

2 commentaires
  1. Et pourquoi cherche-t-on à le retrouver (ce Saint Graal) ?

    Et même si on le retrouvait (ce qui est archi-impossibilissime, 2’000 ans après. Il faudrait peut-être faire appel à Tournessol pour nous orienter plus à l’Ouest), il faut encore l’identifier / authentifier !

    Dieu ne peut pas laisser une telle chose à la possession d’une seule personne ou une seule confession. C’est dans le même ordre d’idée que Jésus-Christ lui-même n’a pas baptisé, pour ne pas faire une classe/caste de privilégiés !

    C’est le même doute qui plane sur le suaire de Turain.

    Mais en fait ce Saint Graal (coupe ou calice dans laquelle Jésus-Christ a goûté au vin pour la dernière fois : Santo Caliz ou coupe du Christ [*]) était fabriqué en quel matériau (bronze, cuivre, or, argile, bois… Jésus sur Terre aimait la simplicité) ?

    [*] Matthieu 26:27, Marc 14:23.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

La route maudite d’Alsace

En Alsace au sud de Mulhouse, une route charmante et bien droite dés plus ordinaire,…

15 Awesome Films You Should Watch On Every First Date

It is important to be chic. I love the 2000s because everyone…

Enquêtes Extraordinaires – La réincarnation

Mise à part pratiquer le Bouddhisme, les histoires de réincarnation restent difficiles à…

La légende du célèbre roi Arthur

Depuis près de mille ans, une légende perdure. Celle du roi Arthur,…