Accueil / Mystères / Vie après la mort : les étonnantes révélations
Vie après la mort : les étonnantes révélations

Vie après la mort : les étonnantes révélations

La vie après la mort a été “confirmée” par des scientifiques, après que ces derniers aient découvert la survie de la conscience après le décès d’une personne…

Une nouvelle étude menée sur plus de 2 000 personnes par le docteur Sam Parnia, fait actuellement grand bruit. Grâce à ses recherches, Parnia aurait découvert la preuve irréfutable d’une vie après la mort.

L’étude, menée par l’Université de Southampton, a démontré que certaines personnes possédaient encore une conscience, trois minutes après avoir été déclarée morte. Hors, phénomène étrange, le cerveau cesse toutes activités 30 secondes après l’arrêt du cœur, et qu’avec cela, la conscience aussi. Et pourtant, rien de tout cela…

Vie après la mort, une avancée scientifique 

Le principal chercheur de cette étude, le docteur Sam Parnia, déclare : « La mort n’est pas un moment précis, mais un processus potentiellement réversible qui se produit après une grave maladie ou un accident. Il provoque alors l’arrêt du cœur, des poumons et du cerveau. Si des tentatives sont menées pour inverser ce processus, nous l’appelons arrêt cardiaque. Mais si ces tentatives de réanimation échouent, nous parlons alors à ce moment-là de mort ».

Ainsi, 2 060 patients en provenance d’Autriche, des États-Unis et du Royaume-Uni, ont été interrogés pour l’étude. Après avoir été déclaré cliniquement mort, près de 40 pour cent se rappelle une certaine forme de prise de conscience.

Le docteur Parnia poursuit : « Cette étude est importante, parce que durant longtemps, les expériences de mort étaient reliées à de simples hallucinations ou illusions. Elles se produisaient avant un arrêt cardiaque ou après avoir relancé un cœur en arrêt, lorsque le cerveau fonctionnait encore. Cependant, dans ces nouveaux cas, la conscience semble se poursuivre trois minutes après l’arrêt du cerveau. Logiquement, la conscience devrait être nulle puisque le cerveau arrête de fonctionner dans les 20 à 30 secondes après l’arrêt cardiaque. Et pourtant, tous les souvenirs décrits par les patients durant ces trois minutes ont tous été vérifiés et validés ».

Source : Express

Dans la même catégorie

Mont Dalhousie : le mystère des noms gravés s'épaissit

Mont Dalhousie : le mystère des noms gravés s’épaissit

Une série de noms, vieille de 100 ans, et gravées dans les roches du Mont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *