Un mythe vient de tomber ! Obélix, comme nous pouvions le croire, n’est pas l’homme responsable de la dégradation du Sphinx de Gizeh en Egypte. Ce nez a été cassé bien plus tard dans l’histoire…

Contrairement à ce que pouvait nous laisser entendre la BD, cette dégradation  serait le résultat d’un religieux musulman du XIVe siècle, totalement opposé aux sculptures de ces idoles païennes. L’homme ne pouvait en aucun cas concevoir que les paysans du Nil puissent faire des offrandes à une statue pour s’assurer de futures bonnes récoltes.

Le Sphinx de Gizeh victime d’un vandalisme

Ainsi, pour empêcher d’afficher de tels monuments, le religieux s’en est donc pris seul au sphinx de Gizeh, culminant à une vingtaine de mètre du sol, cherchant coûte que coûte à l’abîmer, sans doute à l’aide d’une masse.

L’homme aurait alors été pendu pour ce geste impardonnable, avant d’être brûlé par les paysans de la région en colère. Bien avant que cette hypothèse voit le jour durant les années 1980, les historiens pensaient que le nez cassé du Sphinx était dû à un boulet de canon qui avait dévié de sa trajectoire lors de la campagne d’Egypte menée par Napoléon Bonaparte (entre 1798 et 1801), une théorie ­qui finalement a très vite été laissé de côté.

Source : DirectMatin

1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Une découverte relance le mythe de l’Atlantide

Une découverte archéologique peut parfois relancer de vieilles légendes. Aujourd’hui, la trouvaille…

Un volcan dévastateur pourrait éclater ce siècle

Les scientifiques ont récemment déclaré qu’un volcan dévastateur pourrait entrer en éruption dans un…

La mythique cité de l’Atlantide découverte au Maroc ?

Un expert en informatique, pense avoir découvert le lieu exacte de l’Atlantide. Pour…

Le mystère des poupées en porcelaine de San Clemente

Récemment, les policiers de la petite île de San Clemente située au centre…