Nous sommes le 18 mars 1314, le dernier grand maître de l’ordre des templiers, Jacques de Molay, meurt brûlé vif après un procès de sept ans.

Cette exécution met fin à l’existence du plus puissant des ordres, l’ordre des templiers. Pourquoi le roi de France, Philippe le Bel, a voulu mettre fin à la puissance de cette confrérie ? Veut-il en découdre avec le pape Clément V ou s’approprier les biens des templiers, et d’où vient cette richesse ? Et ce trésor, existe-t-il encore aujourd’hui ?

Avec l’aide de spécialistes de l’époque, des historiens et de scientifiques nous allons tenter de percer un mystère, l’ordre des templiers a-t-il réussi à enfouir un trésor avant de disparaître ?

L’origine de l’ordre des templiers

Sept cents ans après leurs disparitions, les chevaliers du temple restent dans la mémoire collective des chevaliers à part, des chevaliers qui avaient pour mission de protéger les lieux Saints et les Chrétiens désireux de se rendre en terre Sainte, à Jérusalem. Et c’est dans ce contexte d’exaltation de la foi chrétienne que l’ordre du temple voit le jour à Jérusalem au XIIème siècle.

L’initiative vient d’un chevalier de la noblesse Champenoise, Hugues de Payns. Rejoins par d’autres nobles, ils deviennent très vite des soldats au service de Dieu. À l’origine l’ordre des templiers s’appelle l’ordre des pauvres chevaliers du Christ et du temple de Salomon.

Chevaliers et moines à la fois, l’ordre des templiers devient au fil du temps une armée. La mission des chevaliers du temple s’étend depuis les frontières du Proche-Orient jusqu’aux confins de l’Occident, 10 000 hommes sont au service de l’ordre. Mais pour entretenir cette armée de moines-chevaliers, l’ordre à besoin de finances, et pour se faire il lui faut une reconnaissance officielle de l’église de Rome.

Cette existence officielle marque le début de la richesse des templiers, il possède plus de 20 000 commanderies rien que dans le royaume de France. Leurs possessions s’étendent en Écosse, en Espagne, au Portugal et jusque dans le bassin Méditerranéen. Il tient des bénéfices de leurs exploitations agricoles et des flottes maritimes servant au transport des pèlerins. L’ordre des templiers devient alors l’une des institutions les plus riches et les plus puissantes qui puissent exister, leur trésor est alors forgé …

<¢enter>

3 commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Les mystérieuses cités perdues Mayas

Perdus dans la jungle inextricable, les restes mystérieux d’une civilisation qui a embrassé…

Qui a tué le petit Gregory Villemin ?

C’est un visage d’ange qui hante la presse Française depuis tant d’année, le visage…

Le Titanic, paquebot de légende, pourquoi a-t-il coulé ?

Le Titanic, bateau que l’on disait apparemment insubmersible, a couler. L’un des…

Tokyo, les souterrains de la fin du monde

Personnes ne se doutaient des nouvelle technologies que renferme ces souterrains. Ce…