En Russie, à Saransk, la capitale de la république de Mordovie, l’une des plus pauvres de l’ex Union Soviétique, Natasha Demkina, une jeune fille est perçue comme un miracle de la vie.

Natasha Demkina, âgée de 17 ans lors de la réalisation de ce reportage, semble posséder un don incroyable, celui de voir à travers le corps humain.

Elle vient en aide aux personnes qui ne peuvent pas se faire soigner, et beaucoup pensent que ses diagnostics leur ont sauvé la vie. Son histoire a frappé l’imagination du monde entier et chacun se pose la même question, le don de Natasha Demkina est-il bien réel ?

Tout ce que Natasha souhaite, c’est qu’on l’a croit, et a donc accepté de se soumettre à des tests élaborés par les scientifiques les plus sceptiques de Grande Bretagne et des Etats-Unis.

Des gens viennent de toute la Russie pour rencontrer la jeune fille, et si elle réussit ces tests, la reconnaissance mondiale transformera sa vie à jamais, si elle échoue, sa réputation sera ruinée ainsi que les espoirs, les rêves de ces plus fidèles patients.

Natasha Demkina, sa vie en Russie

Natasha Demkina vit avec sa mère Tatiana, et sa sœur cadette Tania dans un bâtiment typique de l’époque Soviétique, à la périphérie de la ville. Mais Natasha sait depuis l’âge de dix ans, depuis qu’elle a découvert qu’elle pouvait voir à travers le gens, que sa vie serait loin d’être ordinaire.

Natasha prétend voir à travers les vêtements et le corps de ses patients, mais pas à travers des objets inanimés et de son propre corps. Les scientifiques utilisent le terme “paranormal” pour définir cette faculté que la science actuelle n’est pas en mesure d’expliquer.

La Russie possède une grande tradition de guérisseurs, et ces patients acceptent volontiers ses allégations. Certaines personnes comme le journaliste Igor Monichev considère néanmoins ces guérisseurs comme des charlatans, et a été envoyé pour couvrir l’histoire de Natasha Demkina. Son scepticisme sera mis à rude épreuve et les révélations le laisseront sans voix …

1 commentaire
  1. Je voudrais rassurer Natacha sur son aptitude hors du commun. C’est elle qui sait, pas les “scientifiques” américains qui n’avaient qu’une idée en tête, contester le don qu’elle a de visualiser la physiologie des autres humains. Leur hostilité est visible sur la vidéo, et Natacha dira par la suite qu’elle a ressenti cette hostilité.
    Les “scientifiques” étasuniens, donc, voulaient, disaient-ils, déterminer si Natacha avait ou non un don du domaine du paranormal.
    La première question à se poser si on ne veut pas se fourvoyer est de savoir ce qu’est le paranormal. Wikipedia donne une bonne définition du concept: “Le paranormal est un terme utilisé pour qualifier un ensemble de phénomènes dont les causes ou mécanismes ne sont apparemment pas explicables par des lois scientifiques établies. Le préfixe « para » désignant quelque chose qui est à côté de la norme, la norme étant ici le consensus scientifique d’une époque”.
    Il s’agit bien de cela: les expérimentateurs ont voulu – consciemment ou non – démontrer que l’aptitude de Natacha ne sort pas du consensus scientifique de l’époque. Pour cela ils ont eu recours à un protocole d’expérience propre à démontrer que Natacha est victime d’illusions, ou que c’est une dissimulatrice. Il n’est pas nécessaire que la démarche soit volontaire de leur part, l’égo sait très bien orienter quiconque vers les choix qui lui conviennent, vers les choix qui renforcent les conclusions idéologiques auxquelles l’égo veut parvenir.
    Car la science contemporaine, celle qui ne veut connaître que la matière et la mécanique qui préside à son organisation, est actuellement gouvernée par une démarche idéologique, qui rejette tout ce qui n’est pas favorable à ses propres conclusions. Pour cela elle met en œuvre des protocoles qui vont lui permettre de rationaliser ses apriori.
    Pour en revenir au protocole des 7 personnes à examiner ensemble, les expérimentateurs ont décidé arbitrairement que Natacha devait avoir 5 résultats justes sur 7 pour que l’expérience soit probante. Natacha a eu 4 résultats justes sur 7, ce qui est au-delà d’un résultat à caractère aléatoire, mais il n’en ont pas tenu compte. Ils n’ont surtout pas non plus tenu compte de l’hypothèse selon laquelle l’aptitude de Natacha pouvait être perturbée par la présence simultanée de plusieurs personnes. Jusque là, elle ne se sentait en état d’examiner qu’une personne à la fois. L’un des expérimentateurs se dit psychologue, mais il n’a pas su tenir compte du fait que Natacha est jeune, donc aisément perturbable, qu’il s’agissait ici d’une expérience faisant intervenir l’humain, et non une expérience de simple physique. (Bien qu’on sache maintenant que, même en physique, l’expérimentateur peut avoir une influence sur le résultat de l’expérience). En outre, les expérimentateurs se sont contentés d’une seule expérience de ce type, et ils ne se sont pas avisés qu’il pouvait être utile de mettre dans cette situation un quidam qui n’ait pas le don de Natacha, et qui aurait peut-être fait un score de 1/7 ou même 0/7. Ils se sont empressés de conclure ce qu’ils avaient envie de conclure, d’un air grave – mais docte – et ils ont mis fin à l’expérience illico, sans doute de peur que d’autres suggestions de protocoles plus adaptés au sujet d’étude ne viennent perturber leurs conclusions.
    Les limites de la “science” contemporaine sont au moins au nombre de deux. L’une est l’idéologie mécaniste contemporaine – pour ceux qui l’appliquent, consciemment ou non – l’autre est peut-être moins connue, c’est l’enfermement pluri millénaire dans lequel s’est trouvée la pensée humaine, enfermement qui n’autorise pas l’être humain à imaginer autre chose que ce qui fait partie de son monde sensible, autrement dit de sa prison. Seule l’intuition lui permet d’avoir un aperçu de ce qui pourrait se trouver au-delà des limites de cet enfermement, qui est heureusement en cours d’effondrement, qui vit actuellement ses derniers jours.
    Alors, Natacha, ne te laisse pas décourager par l’immense stupidité des expérimentateurs étasuniens, qui n’ont démontré que leur propre ignorance, et continue à être utile à ceux qui ont besoin de toi, de ton don exceptionnel, qui n’est pourtant qu’un des aspects de l’extraordinaire étendue des aptitudes de l’être humain révélé à lui-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Le royaume perdu de la civilisation Maya

L’histoire se déroule dans la péninsule de Yucatan au Mexique. Aujourd’hui cette vaste étendue…

Vendredi 13 et pleine lune : une double dose de malchance

Aujourd’hui, journée du vendredi 13, est considéré comme l’un des jours les…

Summer Style: Chunky Knit For Leather Suits

It is important to be chic. I love the 2000s because everyone…

Enfant aux yeux noirs : de nouvelles observations

Au cours de ces deux dernières années, les témoignages faisant état d’une…