Récemment, une équipe de chercheurs a posé bagages en Californie à la Death Valley pour y mener enquête. Finalement, après de longues recherches, le groupe a réussi à expliquer scientifiquement comment les roches situées sur ce sol désertique peuvent se déplacer seules…

Cet étrange phénomène, qui a été découvert au cours des années 1940, a beaucoup fait couler d’encre, et pour cause. Sur un lac asséché à l’est de la Sierra Nevada en Californie, de mystérieux rochers très lourds se déplaceraient seuls ! Tel est le mystère de la Death Valley.

Bizarrement, personne n’a été un témoin direct de la scène, mais de longues traces laissées derrière ces rochers dans le sable semblent indiquer qu’ils se déplaceraient seuls sur de longues distances. À noté que certains de ces gros cailloux peuvent peser jusqu’à 320 kg.

Le mystère de la Death Valley enfin résolu !

Ainsi, espérant résoudre ce mystère une fois pour toute, une équipe de scientifiques de la Scripps Institution of Oceanography a posé bagage à la Death Valley en 2011, et ont mis en place une station météorologique, ainsi que 15 rochers équipés de dispositifs GPS pour mesurer avec une très grande précision, les mouvements de ces derniers.

Finalement, il aura fallu attendre pas moins de 2 ans pour qu’enfin le mystère se résolve. Lors d’une visite à la Death Valley en Décembre 2013, l’équipe a découvert que la zone où se trouvaient ces rochers avait été immergé par 7 centimètres d’eau. De ce fait, l’équipe a réussi à résoudre ce mystère !

Le mouvement des roches se produirait dans un ensemble très spécifique de conditions climatiques qui exige qu’il y ait suffisamment d’eau pour couvrir le sol, mais pas assez pour submerger les rochers. Ainsi, ces mystérieux déplacements seraient dus à une combinaison de vents forts, de congélation de l’eau pendant la nuit, et de la fonte de la glace par la chaleur du soleil pendant la journée.

«Il est tout à fait possible que certains touristes soient témoins de ce phénomène, mais sans s’en rendre compte», a déclaré le co-auteur Jim Norris. «Malheureusement, et malgré nos découvertes, il nous est encore compliqué de savoir si une roche peut se déplacer seule, détachée du reste des autres, ou si ces rochers se déplacent tous en même temps».

Source : Scripps Institution of Oceanography

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

« Déjà vu » : Un homme piégé dans une boucle temporelle

Un jeune étudiant de 23 ans, a récemment révélé être victime de l’un des cas…

Un mystérieux et nauséabonde brouillard envahi Seattle

Récemment, les habitants de Seattle aux États-Unis ont été surpris et dégoûtés de découvrir leur ville…

Légende Urbaine : Un clown dans ma maison

Si un jour par malheur votre chemin croise celui d’une poupée clown…

La police Britannique victime d’activités paranormales

Au cours de ces trois dernières années, les services de police de…