Dans la soirée du 31 mars 1922, à la ferme d’Hinterkaifeck, six habitants sont tués à coups de pioche. Le meurtre ne sera hélas jamais résolu…

En Allemagne, le 31 mars 1922 au soir, la ferme d’Hinterkaifeck, située à 70 kilomètres de Munich, devient le théâtre de l’un des crimes les plus mystérieux de l’histoire allemande. Six personnes d’une même famille sont tuées à coups de pioche dans la grange. Parmi les victimes, Andreas Gruber, le père de famille, sa femme Cäzilia, leur fille veuve Viktoria Gabriel, ses deux enfants, Cäzilia et Josef (Josef étant possiblement né d’une relation incestueuse entre le père et sa fille), ainsi que la femme de chambre Maria Baumgartner.

Si ces meurtres demeurent aujourd’hui de véritables énigmes, le déroulement de cette affaire morbide reste également un mystère. Selon une hypothèse, sans doute la meilleure, il semblerait que les parents, Viktoria et sa fille Cäzilia aient été attirés dans la grange, où tous, un par un, ont froidement été abattus à coups de pioche. Puis, le meurtriers se serait dirigé vers la ferme, où sans âme et conscience, a abattu le plus jeune enfant Josef, ainsi que la femme de ménage, Maria Baumgartner.

Le mardi 4 avril, surpris de n’avoir aucune nouvelle des membres de la famille, et le facteur ayant remarqué une boite aux lettres non relevée, le voisinage se présente à la ferme, et découvre avec horreur le massacre.

Six meurtres à la ferme d’Hinterkaifeck

Malgré le manque d’indices qui auraient probablement aidé les enquêteurs, quelques précieuses informations n’ont cependant jamais été signalées à la police. Quelques jours avant le crime, Andreas Gruber, le père de famille, raconte à ses voisins avoir découvert de mystérieuses traces de pas dans la neige fraîche, venant de la forêt, et allant jusqu’à la ferme, mais sans trace repartant de la ferme. Il signale également des bruits dans le grenier et avoir trouvé un journal inhabituel. De plus, les clés de la maison ont disparu plusieurs jours avant les meurtres.

Pour la petite anecdote, six mois avant les meurtres, l’ancienne femme de chambre de la famille avait décidé de quitter la ferme, sous prétexte qu’elle était hantée.

À ce jour, plusieurs chercheurs amateurs tentent de résoudre cette énigme, mais en raison du faible taux d’indices, et des moyens de l’époque, l’affaire d’Hinterkaifeck ne fait que de stagner, et ne sera sans doute jamais élucidée…

Photos originales des victimes retrouvées à Hinterkaifeck
Photos originales des victimes retrouvées à Hinterkaifeck

Source : Wikipedia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

La malédiction du tableau de «l’enfant en pleur»

Selon les légendes, certains objets porteraient en eux une sinistre réputation; celle…

La Russie terrorisée par un mystérieux flash

Depuis quelques jours, la Russie est en pleine interrogation, et pour cause. Un…

Projet HAARP, une réalité désastreuse

Le projet HAARP, qu’est-ce que c’est ? Plus connu sous le nom…

Monstre de Windermere, le cousin du Loch Ness

Depuis quelques années des habitants et des touristes auraient aperçus dans les…