Accueil / Mystères / Faut-il y croire ? L’incroyable histoire de la quête du Graal

Faut-il y croire ? L’incroyable histoire de la quête du Graal

Caché derrière une vitre blindée et gardé par un ordre mystérieux de chevalier, les chercheurs auraient-ils trouvé la relique qu’Hitler convoitait. Nous parlons bien sûr du Saint Graal.

Dans les rues étroites de Valence en Espagne se trouve une procession d’hommes masqués. Ce sont les confréries, des ordres catholiques de chevaliers.

Beaucoup de celles-ci  ont été fondées au Moyen-Age. L’utilisation des capuches ou plus communément appelées cagoules remonte à l’inquisition Espagnole.

Les différents ordres de chevalier portent des couleurs distingues; les chevaliers en noir emmènent un personnage habillé comme le Christ. Mais la foule ici attend les chevaliers blancs. Ce sont les membres de la confrérie de la coupe sacrée du dernier repas.
La relique qu’ils vénèrent est d’après eux le Saint Graal. Mais la coupe de cette procession n’est qu’une simple relique. La vrai Santo Caliz ou coupe du Christ est conservée dans la cathédrale de Valence.

Hitler et le Saint Graal

Adolphe Hitler était si avide de trouver le Graal qu’il envoyait en Espagne le chef de la SS, Heinrich Himmler. Selon la légende, le Calice du Saint Graal possède aussi  des pouvoirs sombres.

En 1744, un prêtre à fait tombé le Saint Calice, il s’est cassé en quatre morceaux mais a été réparé de justesse. Mais en l’espace de quelques jours, le prêtre mourut.

Les experts ont déterminé que seule la base orné du Calice est d’origine médiéval c’est la partie haute cassée, en agate couleur or que l’on croit être la vraie coupe dans laquelle Jésus aurait bu pendant le dernier repas.

Une experte est venue à Valence afin d’étudier si le Saint Calice montré au grand public est réellement le Saint Grall recherché depuis des siècles. Les résultats qu’elle trouvera pourraient laisser plusieurs personnes sans voix.

Dans la même catégorie

Égypte : 800 tombes découvertes sur un site Antique

Égypte : 800 tombes découvertes sur un site Antique

Des archéologues ont récemment découvert plus de 800 nouveaux tombeaux à Lisht, un site de l’Égypte antique. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *