Josef Mengele, le plus célèbre des médecins de la mort. On sait aujourd’hui que dans l’enfer des camps de concentration Nazis, des scientifiques sans scrupule se sont livrés à des expériences sur les êtres humains.

Mais Josef Mengele n’a pas été le seul assassin en blouse blanche, avant et après lui, de nombreux chercheurs ont sacrifié des vies humaines au nom de la science.

Au Japon, une unité secrète de recherches scientifiques a utilisé systématiquement des êtres humains comme cobaye. Les gens hurlaient de douleur, et beaucoup d’entre eux mourraient parce qu’ils ne supportaient pas cette douleur.

Josef Mengele, né le 16 mars 1911 , décédé le 7 février 1979

Dans la Chine occupée, les Japonais inoculent la peste à des villages entiers pour créer des armes biologiques, leur but, s’en servir pour attaquer les Etats-Unis. La mise en garde Américaine sera claire, s’ils utilisent des armes de destruction massives contre les soldats Américains, ils les réduiront en poussière. La menace fait son effet et la bombe atomique met un terme à la seconde guerre mondiale. Après 1945, les héritiers de Mengele se mettent au service des vainqueurs, leurs crimes resteront impunis.

La guerre froide leur permet de poursuivre leurs recherches pour le compte des services secrets; l’objectif s’appelle à présent “Mind Control”, le contrôle mental.

La lutte pour la suprématie mondiale ne laisse pas de place au scrupule, l’efficacité avant tout. Les chercheurs mettent désormais au point des poisons et des substances psychotropes. De part et d’autre du rideau de fer, on pratique des expériences criminelles. Josef Mengele est mort, mais d’autres ont pris la relève et les expériences humaines sont encore aujourd’hui une réalité …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Les mystères du sphinx de Gizeh

Du coté Est du bas du plateau de Gizeh, en dessous du…

Population Zéro – Un monde sans homme

Que se passerait-il si l’homme venait à disparaître sans raison apparente ? La nature reprendrait-elle…

Meurtres à Hinterkaifeck, une affaire énigmatique

Dans la soirée du 31 mars 1922, à la ferme d’Hinterkaifeck, six…

Dernières nouvelles du continent perdu de l’Atlantide

L’être humain s’est toujours interrogé sur le commencement du monde, l’origine de…