Une découverte archéologique peut parfois relancer de vieilles légendes. Aujourd’hui, la trouvaille d’un groupe d’archéologues Italiens relance le mythe de l’Atlantide…

Récemment, dans les fond marins au large de Gela en Sicile, un groupe d’archéologues Italiens ont découvert 39 mystérieux lingots, tous de forme rectangulaire.

Après avoir analysé ces artefacts, les experts en ont déduit que les lingots seraient faits d’orichalque, un alliage ressemblant au laiton, et fabriqué à partir de zinc et de cuivre. Or, selon les écrits de Platon, célèbre philosophe de la Grèce antique, ce métal très rare aurait été présent sur l’île légendaire d’Atlantide.

L’Atlantide, bien plus qu’une légende ?

Ces lingots ont été mis à jour au cours de l’année 1988, dans l’épave d’une embarcation datant d’environ 2 600 ans, à seulement quelques mètres de profondeur sous la surface des eaux.

Cette découverte, que l’on pourrait penser sans grande importance, et bien au contraire très importante pour les archéologues et la légende de l’Atlantide, et pour cause, dans l’histoire de l’archéologie, c’est la première fois que de tels vestiges sont retrouvés. Cela va d’ailleurs permettre d’étudier plus en détail les routes d’approvisionnement en métaux de la méditerranée Antique.

En effet, et selon les premiers résultats des analyses, les experts ont émis l’hypothèse que ces lingots auraient été destinés aux commerces d’artisans, et à la fabrication de produits précieux.

Toutefois, si le métal trouvé s’avérait être de l’orichalque, on en ignore cependant son origine, et ne viendrait pas confirmer le mythe de l’Atlantide. Pour en savoir plus, les archéologues prévoient de poursuivre leur recherche à bord de l’épave, et qui sait, finiront peut-être par dénicher la preuve de l’existence de l’Atlantide…

1 commentaire
  1. Un alliage n’est pas un métal mais un mélange de plusieurs métaux. Ici il s’agit de cuivre et de zinc, deux métaux très fréquents ensemble dans les mines. Donc il n’a rien de rare ! Tout au plus ils ne savaient peut-être pas le fabriquer à partir de cuivre et de zinc mais seulement à partir de minerais contenant les deux métaux déjà ensemble, ce qui réduit le nombre de gisements.

    Le mythe de l’Atlantide correspond à la civilisation minoenne, dont la plus importante île était celle de Santorins, qui contenait une chambre volcanique gigantesque et qui a soufflé la moitié de l’île, provoquant un tsunami dont on retrouve des traces dans les sédiments jusqu’au nord de l’Égypte, où d’ailleurs il y a aussi des poteries avec des motifs typiques…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Une école de gladiateur découverte près de Carnuntum en Autriche

Des archéologues viennent de découvrir le premier centre de formation de gladiateurs…

La maison hantée de Sarah Pardée Winchester

La maison Winchester reste et restera l’une des plus grosses constructions de…

Une momie égyptienne sauvée de la décharge

Elle a survécu plus de 2.000 ans aux outrages du temps, mais…

Un voyageur du temps affirme avoir photographié l’année 2118

Un voyageur du temps autoproclamé affirme avoir visité l’année 2118 lors d’une…