Le plus grand paquebot du monde, le Titanic, fait route dans l’Atlantique nord en direction des Etats-Unis. Plus de 2 200 personnes se trouvent à bord, et soudain c’est la catastrophe.

Très vite, le navire prend l’eau, s’enfonce dans les flots glacés, et faute de secours, plus de 1 500 personnes se noient. Mais pourquoi tant de victimes ? Est-ce dû à une faute humaine ou à une erreur de conception ?

Aujourd’hui, grâce à des techniques de pointe et à une expérience inédite, ce documentaire va vous révéler le défaut caché du plus célèbre navire de l’histoire !

L’histoire du Titanic

Le 10 avril 1912 à Cherbourg en France, c’est l’âge d’or des paquebots. Au cours des dix dernières années, 368 navires ont été mis en service sur la seule ligne transatlantique. Le Mauratania, fleuron de la compagnie Cunard, détient le record de vitesse avec 26 nœuds (environ 48 kms/h), mais un paquebot d’un genre nouveau va entrer dans l’arène, un colosse des mers, le Titanic.

Long de 269 mètres, le Titanic est le plus grand navire jamais construit. De plus, il appartient à une flotte comprenant deux autres nouveaux géants, l’Olympic et le Gigantic qui lui n’a pas encore été lancé. Grâce à ces trois navires, la compagnie White Star Line espère bientôt s’assurer le monopole sur la ligne transatlantique.

Il a fallu trois ans pour construire le Titanic dans les chantiers navals de Belfast en Irlande. Assemblé de la même façon que l’Olympic, ce paquebot est de conception robuste car elle doit pouvoir résister aux tempêtes de l’Atlantique nord. Deux mille plaques d’acier à la fois solides et flexibles, recouvrent l’énorme charpente du bateau. Elles sont maintenues en place par trois millions de rivets en acier et en fer forgé. Au total, huit ouvriers trouveront la mort sur ce chantier !

Le Titanic est équipé en outre de dispositifs de sécurité dernier cri, notamment seize compartiments étanches séparés par des portes électriques, à la pointe de la technologie.

Lorsqu’enfin le navire est achevé, ses concepteurs sont si confiants qu’ils décident de ne mettre à bord que 20 canots de sauvetages, or il en faudrait deux fois plus pour évacuer tous les passagers, et l’équipage au complet. Une décision qui va s’avérer être catastrophique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Vie après la mort, une énième preuve de plus

Croyez-vous en la vie après la mort ? A la suite de…

Société secrète – Le code des Illuminati

Discrétion absolue, science ésotérique, travail de l’ombre, mystérieux rituel venu du fond…

Billy the Kid : Lorsque la légende est remise en question

A la fin des années 1870, Billy the Kid est l’un des…

Manuscrit de Voynich : son secret enfin percé

Après de longues années de recherches, des scientifiques Russes auraient enfin percé l’un…