Depuis l’espace, on discerne facilement sur notre terre les motifs dessinés par les différents continents; les Amériques du nord et du sud, l’Afrique, l’Antarctique, l’Europe, l’Asie et l’Australie.

D’énormes étendus de terre ont été séparées par les océans qui créer un environnement au climat hospitalier, adapté à l’évolution et à l’essor des civilisations.

Imaginons maintenant que le monde soit ravagé par de violentes tempêtes et soumis à des températures extrêmes. Un monde où l’Afrique viendrait s’écraser sur New-York et Londres gèlerait au Pôle Nord, notre monde actuel sera métamorphosé.

Il ne s’agit pas là d’un portrait de la terre dévastée par une catastrophe mondiale, mais seulement le portrait de notre terre dont la nature l’aura modelé dans plusieurs millions d’années.

De Londres au Pôle Nord et de l’Afrique à New York, les continents se mélangeront

Cette incroyable transformation fait partie du cycle naturel qui façonne la terre depuis 4 milliards d’années et, qui continuera de le faire jusqu’à ce que le soleil en détruise la surface une bonne fois pour toutes.

Aujourd’hui, les continents nous paraissent solides, inébranlables, et à jamais immobiles, pourtant il en est rien. Ces gigantesques blocs continentaux sont constamment en mouvement. Si l’on observe les derniers milliards d’années en vitesse accélérée, on peut apercevoir la danse des continents.

De puissantes forces agissent depuis le plus profond du globe, déchirant les continents puis les faisant s’entrechoquer dans un capricieux cycle où s’alterne la mort et la renaissance. Des océans disparaissent, des montagnes s’effondrent puis resurgissent à nouveau, les continents se font et se défont, la dérive des continents est  la plus implacable force au monde.

Pour comprendre comment se dessine notre planète, il nous fait voyager dans le temps, jusqu’au premier jour du monde.

Quatre milliards et demi d’années en arrière, la terre née à partir de débris issus de la formation du soleil, ces débris rencontrent de la poussière et s’y agglomère. Lorsque ces petits tas atteignent un kilomètre de diamètre, ils génèrent suffisamment de graviter pour attirer d’autres matières, peu à peu, ces objets viennent à former 20 planètes distinctes. Tandis qu’elles entrent en orbite autour du soleil, elles se heurtent les unes aux autres. Une collision avec une planète va donner naissance à la lune mais détruit également une partie du manteau terrestre.
L’énergie produite par le choc fait grimper la température de la terre et atteint près de 6 000 degrés Celsius, 7 fois plus qu’un four crématoire. La planète n’est plus qu’une gigantesque masse de lave en fusion, un monde infernal assailli par des milliers d’astéroïdes et de comètes. Mais dans les profondeurs de la terre, le processus qui donnera naissance au premier continent est en marche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

L’apparition de la Sainte Vierge à Fatima en 1917

Tous les ans, le 13 mai et le 13 octobre, des centaines…

Camion fantôme dans un tunnel, paranormal ou illusion d’optique ?

La scène se déroule dans un tunnel où un phénomène bien étrange s’y est…

Vivre sans la lune, les effets dévastateurs sur notre planète

De toutes les lunes qui peuplent le système solaire, la nôtre est réellement unique.…

Enfant aux yeux noirs : de nouvelles observations

Au cours de ces deux dernières années, les témoignages faisant état d’une…