Nouveau coup de théâtre dans l’une des affaires les plus mystérieuses de ces deux derniers siècles ! L’auteur Russell Edwards pense avoir enfin découvert l’identité de Jack l’éventreur, infâme tueur du XIXème siècle…

Cette affaire est sans doute l’un des mystères impénétrables que le le monde ait jamais connu. Aujourd’hui encore, plus de 120 ans après les terribles meurtres de Jack l’éventreur dans les rues de Londres, l’identité de ce dernier n’a toujours pas été découverte, à moins que.

Actuellement auteur et “détective privé”, Russell Edwards croit avoir enfin démasqué le tueur en série. Pour lui, la personne responsable de tous ces crimes atroces serait Aaron Kosminski, un immigrant polonais âgé de 23 ans, coiffeur dans le quartier de White Chapel.

Edwards a ainsi fondé ses conclusions sur un châle taché de sang qu’il aurait acheté en 2007 et qui, selon lui, détient la preuve ADN prouvant que Kosminski était Jack l’éventreur.

Le mystère Jack l’Éventreur enfin résolu ?

“Aujourd’hui, je suis le seul à avoir découvert la première preuve médico-légale dans l’histoire de l’affaire», a déclaré Russell. «Cela fait 14 ans que je travaille sur ce meurtrier, et aujourd’hui je peux affirmer que nous avons définitivement résolu le mystère de l’identité de Jack l’Éventreur».

En effet, ce châle, appartenant à l’origine à Catherine Eddowes, l’une des victimes du meurtrier, contiendrait selon l’enquêteur l’ADN de cette dernière ainsi que celui de Kosminski, qui était déjà l’un des six principaux suspects dans cette sordide affaire.

“Lorsque nous avons découvert qui se cachait derrière le visage de Jack l’éventreur, j’ai ressenti le sentiment le plus incroyable de toute ma vie», a déclaré Edwards.

Toutefois, nous sommes en droit de nous demander, l’ADN de Kosminski retrouvé sur le châle, fait-il forcément de lui Jack l’Éventreur ?…

Source : DirectMatin

1 commentaire
  1. Bonjour,
    La trace d’ADN ne dit pas quand le sang a été posé là, sur le châle, je suis étonné que le l’ADN est survécu 126 ans, le test est sur l’ ADN mitochondrial, moins sûr, il sert plus à éliminer une catégorie de personne que prouver la culpabilité de quelqu’un.
    De plus cela veut supposer que Jack L’éventreur se saurait blessé au moment du meurtre.
    Un tas de coincidence , un théorie de plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Les secrets du manuscrit d’Archimède

C’est l’histoire d’un livre qui aurait pu  changer l’histoire du monde. Perdu…

La légende des portes de l’enfer

L’enfer, cet abîme de la mort, de la damnation et du mal existe-t-il réellement…

Mintram, 55 ans, meurt et revient à la vie 114 fois !

Il y a quelques temps, une bien étrange actualité a défrayé la…

Les miracles de la basilique Sainte-Anne-de-Beaupré

La basilique Sainte-Anne-de-Beaupré est aujourd’hui considérée comme l’un des hauts lieux spirituels,…