Depuis quelques semaines, des touristes affluent dans le désert Tunisien vers Gafsa Beach, un mystérieux lac apparu de nulle part dont les scientifiques ne parviennent pas à expliquer l’origine…

Découvert par des bergers il y a trois semaines de cela au beau milieu du désert Tunisien, Gafsa Beach ainsi nommé, est devenu une attraction touristique où les gens viennent s’y baigner, et s’y amuser Étrangement, et avant son apparition, ce morceau de terrain était totalement sec, un lieu où la sécheresse était de rigueur.

Gafsa Beach, le mystère d’un lac

Depuis la découverte de Gafsa Beach, les scientifiques ont estimé que cette étendue d’eau, qui a depuis tourné vers une nuance verte en raison des algues, pourrait contenir plus d’un million de mètres cubes d’eau sur une superficie d’un hectare.

Pour le moment, aucune explication officielle n’a été donnée sur la façon dont le lac est apparu, mais certains experts estiment qu’il aurait été causé par les eaux souterraines remontant à la surface à cause de l’activité sismique.

Malgré sa cote de popularité, les eaux du lac ne seraient toutefois pas aussi propres qu’elles peuvent y paraître. «Ce lac est situé dans une région riche en gisements de phosphate, ce qui peut parfois laisser de grandes quantités de résidus radioactive. Il y a alors un risque réel que l’eau soit contaminée et cancérogène», a déclaré le journaliste Lakhdar Souid.

Source : Yahoo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Les origines de la chasse aux sorcières

Les sorcières. En l’an de grâce 1626, le 26 mai, une vague de froid s’abat…

Une “Croix celtique” photographiée sur Mars

Il y a quelques jours, un mystérieux motif en forme de croix,…

Seneb-Kay : La tombe d’un nouveau pharaon découverte

Les recherches de’Université de Pennsylvanie dirigées par Josef Wegner à Sohag au…

Atlantide : des lingots d’orichalque découverts en Sicile

La légendaire cité perdue de l’Atlantide refait actuellement surface. La raison ?…