Il y a quelques mois, un gigantesque géoglyphe ressemblant étrangement à un animal, a été découvert en Russie, dans les montagnes de l’Oural, au Nord du Kazakhstan. D’après les récits des spécialistes, ce dessin serait sans doute l’ancêtre des légendaires lignes de Nazca du Pérou.

Étalée sur pas loin de 275 mètres de long, soit l’équivalent deux terrains de football, un géoglyphe tracée à même le sol a été découverte près du lac Zjuratkul situé dans les montagnes de l’Oural, en Russie. Le géoglyphe représente un animal, un cerf ou un wapiti, avec un museau allongé, quatre jambes et deux ramures sur la tête. Pour apprécier le dessin dans son intégralité, il faut se rendre sur la crête la plus proche. C’est toutefois à partir d’images satellites que celui-ci a été découvert pour la première fois.

Un géoglyphe plus vieux que les lignes de Nazca

A l’époque, les chercheurs avertis par un homme, Alexander Shestakov, ont envoyé un hydravion et une équipe en parapente pour étudier la structure. “Lorsqu’on l’a examinée pour la première fois, celle-ci était blanche, légèrement brillante sur un fond d’herbe verte” explique à LiveScience Stanislav Grigoriev, chercheur à l’Academy of Sciences Institute of History & Archaeology de Russie. Aujourd’hui, la construction est recouverte par une légère couche de terre liée aux travaux d’excavation.

Les travaux de terrain, conduits par l’archéologue et son équipe, ont débuté l’été dernier. Des analyses approfondies ont alors permis d’en savoir plus sur la composition du glyphe et quand celui-ci a été réalisé. Selon les experts, la figure serait le fruit d’une “culture mégalithique”. Une hypothèse encouragée par la présence de centaines de sites mégalithiques situés à proximité, dans l’Oural. Les observations indiquent qu’il s’agit d’une structure assez élaborée avec de grosses pierres sur les bords et des plus petites à l’intérieur.

Les fouilles ont par ailleurs permis de retrouver une quarantaine d’outils en pierre, servant pour creuser et hacher. Le travail de la pierre semble être caractéristique de l’énéolithique, une période située entre 4.000 et 3.000 ans avant JC. Si cette datation s’avère correcte, le géoglyphe serait encore plus ancien que les fameuses lignes de Nazca du Pérou, réalisée vers 500 avant JC. Des études actuelles sur les pollens du site permettront de confirmer l’hypothèse.

Geoglyphe Russie
Le géoglyphe découvert en Russie retracé
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Les mystères de Stephen Wiltshire, l’homme caméra

Un simple survol de 20 minutes en hélicoptère aura suffi à Stephen Wiltshire, un…

La Santa Maria de Christophe Colomb aurait été retrouvée

L’épave de la Santa Maria, navire du célèbre explorateur Christophe Colomb, aurait été…

Intelligence artificielle : la fin de la race humaine

Le physicien de renommée mondiale Stephen Hawking a récemment révélé qu’une intelligence…

Yellowstone, un monstre en sommeil

Yellowstone est le plus grand parc national des Etats-Unis. Il abrite l’un…