Souvenez-vous, en 1984 le nom du Docteur Martinot et de sa passion pour la cryogénie fait la une des journaux, et pour cause.

Durant dix années, la compagne du Dr. Martinot, Monique, reposait à – 54 degrés  dans un congélateur. Fervent adepte de la cryogénie, la conservation des corps par le froid, le docteur pensait qu’un jour la science aurait ressuscité sa femme, décédée d’une tumeur en 1984. Malheureusement, le rêve de Raymond Martinot va se briser. Faute de moyens et contraint par la justice Française, sa femme Monique sera finalement incinérée, et le Docteur Martinot mourra sans voir son rêve aboutir.

Et pourtant, aujourd’hui aux Etats-Unis, plusieurs sociétés proposent de défier la mort grâce à la cryogénie. Des centaines de personnes décédées sont conservées dans des conteneurs à – 196 degrés, dans l’espoir d’être un jour réveillé.

Un couple de Franco-Québécois défi la cryogénie

Ce pari fou, un couple de Franco-Québécois marié depuis quelques années a décidé de le tenter. Grâce à cette technique qu’est la cryogénie, ce couple espère poursuivre leur grand amour au-delà de la mort. Et pour être sure d’être conservé selon leurs volontés, ils ont tout prévu, un bracelet est attaché en tout-temps à leurs poignets afin de transmettre les indications de la marche à suivre. Si à la mort le bracelet n’est pas aperçu, des directives précises sont également accrochées autour de leurs cous sous forme de pendentif, ainsi que dans leurs portefeuilles.

Quand viendra le jour de leurs décès, pas de temps à perdre, il faut donc réagir très vite pour préserver leurs corps. La première chose est de refroidir le corps le plus rapidement possible, ensuite, on y injecte un cryoprotecteur, un produit qui permet de préserver le corps dans un  froid intense. Ils sont ensuite transférés dans des conteneurs à – 196 degrés et seront ainsi conservés durant une période indéfinie, jusqu’au jour où la science sera capable de les réanimer.

Alors gagneront-ils ce pari fou, sera-t-il réellement possible un jour de ressusciter les morts grâce à la cryogénie ? Seul l’avenir nous le dira …

2 commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Le mystérieux pont des chiens suicidaires

Sur un pont Écossais règne le calme et la sérénité mais pourtant, plus personne n’ose…

Le mystère du Mary Celeste, ce vaisseau fantôme

Le 4 décembre 1872 à quelques milles kilomètres des côtes Espagnoles, un voilier battant…

Intelligence artificielle : la fin de la race humaine

Le physicien de renommée mondiale Stephen Hawking a récemment révélé qu’une intelligence…

Twilight of Death : la vie après la mort

Une nouvelle étude, récemment menée, vient suggérer que nos cellules continueraient de…