A la fin des années 1870, Billy the Kid est l’un des hors-la-loi les plus célèbres du Far West.

A cette époque, Billy the Kid est un meurtrier adolescent qui terrorise le Nouveau-Mexique. Sa vie aventureuse prend fin lorsque son ancien ami, le shérif Pat Garrett le tue.

Mais cette histoire telle est racontée est la légende de Billy the Kid. Aujourd’hui, une analyse plus poussée et de nouvelles preuves médicolégales racontent une toute autre histoire.

Qui est donc alors le garçon qui se cache derrière le mythe de Billy the Kid.

L’histoire de Billy the kid

L’histoire débute au Nouveau-Mexique, au sud-ouest des Etats-Unis. Billy the Kid est l’un des hors la loi les plus impitoyables de la région.

La légende raconte que Billy the Kid a assassiné 21 personnes, une pour chaque année de sa vie. Il attaquait des banques, des trains, sa tête a même été mise à prix. Billy était recherché mort ou vif et se tenait dans les rues en défiant les gens de dégainer  Une légende qui en réalité n’a rien de réelle. De ce fait son vrai nom n’était même pas Billy the Kid mais William Henry McCarty.

McCarty et Antrim sont tous deux des noms de famille; quant à William, Billy Bonney et the Kid ceux-ci étaient des surnoms.

La conservatrice Elise Gambert a découvert que ces identités ne sont pas la même source de confusion et ses révélations pourrait bien en surprendre plus d’un.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

2075, l’année où le réchauffement climatique explosa

En décembre 2007, le GIEC, un groupe de scientifiques chargés par l’ONU…

Camion fantôme dans un tunnel, paranormal ou illusion d’optique ?

La scène se déroule dans un tunnel où un phénomène bien étrange s’y est…

Manuscrit de Voynich : son secret enfin percé

Après de longues années de recherches, des scientifiques Russes auraient enfin percé l’un…

Ressusciter après la mort, la science en a-t-elle les cordes ?

La mort nous rejoint tous un jour, mais les morts disparaissent-ils vraiment…