Depuis plus d’un siècle, des centaines de millier de malades se rendent à Lourdes avec la même ferveur et le même espoir, en 1952, Anna était là.

À 40 ans, condamnée par une maladie incurable, on ne lui donnait que quelques jours à vivre et pourtant aujourd’hui à 95 ans elle nous raconte son histoire.

À Salernes, dans le sud de l’Italie, tout le monde connait la señorita Anna Santaniello. Son histoire, désormais gravée dans la pierre de la ville, tout le monde peut la raconter mais personne ne peut l’expliquer.

Anna Santaniello et le miracle de Lourdes

À 40 ans, Anna était déjà gravement malade et cela n’allait qu’en s’empirant. Les médecins ont annoncé à sa mère qu’elle ne vivrait plus très longtemps.
Anna était atteinte d’une maladie de Bouillaud soit une complication de rhumatismes articulaires aigus et d’une insuffisance cardiaque grave, la jeune femme peut-on dire, était en fin de vie.

Mais un jour, une amie d’Anna lui offre une image de la vierge Marie qu’elle place tout près de son lit. Contre l’avis de sa famille, des médecins et même de quelques prêtres qui la pensaient condamnée, Anna décide en ver et contre tous d’entreprendre le périlleux voyage pour lourdes sur une civière.

Quelques jours après l’Assomption faite de la vierge Marie à Lourdes, Anna parvient enfin au sanctuaire. On l’installe alors près d’une fenêtre et dans un jardin, là où elle aperçoit une statue de la madone Bernadette, elle se met à prier et à demander de la guérir de toutes ses maladies.

Arrivée sur place Anna accuse le coup, elle est à l’agonie, pire encore, on lui refuse l’accès au bain du sanctuaire auquel on prête des vertus miraculeuses, mais Anna s’en tête. La veille de son départ, elle réussit enfin à convaincre son entourage.

Lorsqu’elle entre enfin dans l’eau, cette dernière est glacée mais quelques instants plus tard, une chaleur l’envahie. Ses jambes ont alors commencé à dérougir et dégonflées, elle s’exclama “Madone, tu m’as déjà entendu”.

Puis Anna s’est levée toute seule sans aucune assistance, un nouveau miracle à Lourdes a-t-il eu lieu ?

Il a fallu plus de 50 ans pour que l’église se penche sérieusement sur le dossier médical d’Anna, et accepte enfin d’authentifier le miracle, chose fait le 21 septembre dernier, mais Anna elle n’a pas attendu en vain. À 95 ans elle profite pleinement de sa seconde vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Les dangers de la télé-réalité, le terrifiant jeu de la mort

Ce que vous allez voir est extrêmement dur. Il ne s’agit pourtant que de…

Turquie : le mystère de la «porte vers l’enfer» élucidé

Le mystère d’une grotte meurtrière Turque, considérée comme une porte vers l’enfer,…

Le diable pyromane de Caronia en Sicile

Avant que le petit village Sicilien ne devienne célèbre pour son diable ainsi que les phénomènes inexpliqués qui s’y…

Sleepy Hollow, village où l’on s’endort inexplicablement

Un petit village reculé de Kalachi au Kazakhstan surnommé Sleepy Hollow, reste aujourd’hui un…