Âgée de 24 ans, une jeune femme habitant la province de Zamboanga Del Sur aux Philippines, et exerçant la profession de vendeuse dans un grand magasin à Bacolod City, prétend avoir été possédée par le fantôme d’une jeune fille de 13 ans, sauvagement assassinée quelques temps auparavant dans la ville.

La vendeuse, dont le nom n’a pas été cité par le Daily Star, affirme entrer régulièrement en contact avec le fantôme de la jeune fille sur son lieu de travail depuis le 13 Décembre dernier, et que depuis, une série de phénomènes étranges sévissent. Parmi ces phénomènes inexpliqués, la jeune femme revient sur une affaire bien plus que mystérieuse.

L’histoire d’un fantôme vengeur

Au cours d’une après-midi, alors que cette dernière et quelques amis immortalisent de bons moments sur appareil photo, rien ne semble venir déranger la bonne humeur collective. Mais c’est finalement au développement de ces clichés, qu’ils découvrent une mystérieuse silhouette sombre aux cotés de la vendeuse. Lorsqu’un technicien en informatique tenterait alors de modifier et examiner la photo, la vendeuse raconte que son visage se mettrait mystérieusement à se déformer.

Et les phénomènes ne s’arrêtent pas là ! En Décembre, alors que la jeune femme se trouvait sur son lieu de travail, le fantôme de la jeune fille lui est apparu de nouveau, et immédiatement, la vendeuse s’est sentie lourde et perdue. Selon les témoignages de ses collègues, la jeune femme aurait changé de voix, avant de perdre la raison. Finalement, sept agents de sécurité ont tenté de la maîtriser, mais en vain.

Un homme qui a assisté à la possession présumée, a déclaré que le fantôme possédant la vendeuse s’est présentée comme étant « Lina », est a affirmé avoir été tué par des travailleurs au cours de l’année 2003. Elle aurait aussi assuré que son corps a été enterré dans ce qui était autrefois un terrain vague à Bacolod, mais qui est aujourd’hui l’endroit où le magasin de la vendeuse a été construit. Et pour finir, le fantôme aurait présenté ses parents sous les noms “Lucito” et “Menita”.

Inquiète, la jeune femme, accompagnée d’un ami, est allée à Barangay Ma-ao demander de l’aide à un albolaryo (charlatan), qui lui a dit de toujours porter un crucifix à son cou. Malheureusement, le Père Felix Pasquin, recteur de la cathédrale San Sebastian à Bacolod City, et en désaccord avec l’avis de l’albolaryo, a affirmé à la vendeuse que si elle était réellement  en proie à une possession, elle devait au plus vite demander une aide spirituelle… Affaire à suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Un fantôme filmé à Toowoomba en Australie

Croyez-vous aux fantômes ? Non ? Cette vidéo qui nous vient tout droit d’Australie…

Un terrifiant fantôme photographié à Brecon

Un terrifiant fantôme aurait récemment été photographié à la fenêtre d’un ancien…

Les fantômes du World Trade Center vus par la police

Lors du terrible attentat qui a touché les États-Unis le 11 septembre…

Un bar de Singapour hanté par une entité ?

Un tabouret qui se renverse seul, une ombre mystérieuse qui se déplace,…