À Sarlat dans le Périgord à 500 kilomètres de Paris, les touristes affluent chaque année afin de visiter l’architecture des lieux, goûter à la gastronomie et découvrir ces célèbres fantômes. Niché au sommet d’une colline à Puy Martin, un château du XIIIème siècle semble tout droit sorti d’un conte de fées, et pourtant, sa tour nord abriterait le fantôme d’une princesse.

L’histoire du château de Puymartin

Le château de Puymartin a débuté sa construction au XIIIème siécle. En 1357, les Anglais deviennent propriétaire de ce château mais les consuls de Sarlat rachètent les lieux, et  les anglais l’abandonnent. Dans les années 1450, Radulphe de Saint-Clar rénove le château.

Au XVIie siècle, Raymond de Saint-Clar rachète le château et repousse les protestants. C’est lui qui reprend Sarlat aux huguenots sous le nom de Capitaine de Puymartin

Au XVIIIe siècle, Jean de Saint-Clar et Suzanne, sa sœur, entrent en conflit et se disputent la succession de Puymartin, cette petite guerre durera finalement près de 40 ans, et finalement, Suzanne en deviendra la seule propriétaire. Au XVIIIe siècle, le château est abandonné une nouvelle fois !

Au XIXe siècle, le marquis Marc de Carbonnier de Marzac, grand-père du propriétaire actuel, restaure le château dans un style néogothique grâce à la dot de sa femme. Le château est inscrit au titre des monuments historiques par arrêté du 6 décembre 1948. L’une de ses chambres du XVIIIe siècle, lambrissée et peinte, est classée monument historique le 1er mars 1977. Après le décès du propriétaire, le comte Henri de Montbron, le 31 juillet 2002, sa femme et ses enfants en ont hérité en 2003.

La légende locale raconte qu’une châtelaine du XVIe siècle, Thérèse de Saint-Clar, a été surprise batifolant avec son amant par son mari, revenu plus tôt que prévu de la guerre. Afin d’être corrigée de son infidélité, elle fut condamnée à rester prisonnière durant 15 ans dans une petite pièce de la tour nord. Aujourd’hui encore, il se raconte qu’à sa mort, elle y fut emmurée.

On pourrait la voir parfois errer la nuit, sous la forme d’une dame blanche, sur le chemin de ronde du château, avant de pénétrer dans cette chambre.

Simple légende locale ou réelle apparition ? À vous de juger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Les cratères de Sibérie liés au triangle des Bermudes

Il y a plusieurs semaines, d’étranges cratères ont fait leur apparition en…

Superstar Instructors Swear by the Activewear Brand

It is important to be chic. I love the 2000s because everyone…

Le fantôme de la vieille dame à Beney en Woevre

En hiver 2001, Yann traverse une période difficile de sa vie, un…

Don Quichotte, la malédiction d’un film maudit

Le réalisateur Terry Gilliam avait tout pour faire un film culte. Des acteurs…