Bélmez de la Moraleda est une petite ville située au nord de l’Andalousie en Espagne. Ces habitants y mèneraient sans doute une vie tranquille s’ils n’étaient pas tourmentés depuis 35 ans par de très étranges visiteurs.

C’est dans une maison apparemment banale que se produit l’un des phénomènes les plus incompréhensibles de notre époque. De mystérieux visages apparaissent sur le sol, sans que l’on puisse savoir d’où ils viennent, ni qui ils sont. À ce jour, aucune explication rationnelle n’a pu être donnée.

Les premiers visages de Bélmez

Le 23 août 1971, au numéro 5 de la rue Rodriguez Da Costa à Bélmez, Maria Pereira comme à son habitude s’apprête à préparer le repas familial. Mais ce jour-là, contrairement à ce qu’elle croit, Maria n’est pas seule. Lors de la préparation, elle remarque une étrange tâche sur le sol, et plus elle regarde cette tâche, plus un visage lui semble apparaître.

Maria ne veut pas chercher à comprendre ce qu’il peut bien se passer dans sa demeure, tout ce qu’elle souhaite est de faire disparaître ce qu’elle croit être de simples traces. Nettoyées au détergeant, les tâches disparaissent pour revenir quelques minutes plus tard à un autre endroit de la maison.

Ce phénomène commence alors à inquiéter la famille Pereira, et pour en finir une bonne fois pour toute, Miguel, le fils de Maria, décide alors de refaire entièrement le sol de la cuisine, de casser et de rebâtir. Malheureusement rien n’y fait, et la nuit suivant la finition du sol, de nouveaux visages réapparaissent.

Très vite la nouvelle se repend et prend une ampleur nationale. La maison des Pereira est assaillie par une foule de curieux  intriguée par cette manifestation surnaturelle.

Désemparée, Maria se tourne vers le gouverneur de la province qui convoque des scientifiques et des parapsychologues  On refait une nouvelle fois le sol de la cuisine, puis la pièce est fermée durant trois mois, portes et fenêtres scellées. Trois mois plus tard, on ouvre la pièce et on constate alors l’inimaginable, 17 nouveaux visages sont apparus.

On ordonne alors des fouilles, on creuse jusqu’à trois mètres de profondeur et là on y fait une incroyable découverte, la maison a été construite sur un ancien cimetière de Bélmez, datant de l’époque du XIIIème sicle.

À la mort de Maria, la maison de Bélmez a été mise en vente et n’a pas trouvé d’acheteurs, pourtant des dizaines de milliers de personnes sont venues contempler ces visages. Et jusqu’à ce qu’on perce cet incroyable mystère, cette maison risque de rester encore longtemps inhabitée, sauf par ces étranges visiteurs.

1 commentaire
  1. Il suffirait sans doute de célébrer une messe pour ces personnes afin que tout revienne normal. en tant que prêtre je peux attester de certains phénomènes semblables. ce sont tout sauf des démons, et tout exorcisme resterait sans effet puisque non adapté à la situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Le célèbre fantôme d’Henri VIII

Le 21 Décembre 2003 une image bien mystérieuse d’un célèbre fantôme à…

Les fantômes, aux frontières du surnaturel

Les fantômes, mais que peuvent-ils bien être ? Est-ce les esprits de…

L’expérience de Philippe le fantôme imaginaire

Durant les années 1970, une expérience réalisée par des chercheurs du Canada a été…

Un fantôme photographié dans un bassin d’Australie

Alors qu’une famille se baignait paisiblement dans un bassin un beau jour d’été,…