Possédant aucun indice ni aucune photographie, Coral Polge aurait la faculté de reproduire exactement les portraits de personnes décédées, des personnes qu’elle n’aurait jamais rencontré.

Coral Polge serait-elle en contact avec l’au-delà et les esprits de ces personnes disparues ? Aujourd’hui encore, personne n’a pu donner de réponses sur l’incroyable don de cette femme unique au monde.

L’histoire de Coral Polge

En 1984 au sud de l’Angleterre, le journaliste Peter Cook se rend au domicile de Coral Polge pour enquêter sur cette femme qui intrigue de plus en plus les médias.

Cook savait qu’il était déjà possible de communiquer avec les morts depuis l’au-delà, mais les dessiner, pour lui, cela relevait de la pure invention.

Coral et Peter ne s’étaient jamais rencontrés avant ce jour, mais le journaliste se souviendra durant toute sa vie de sa première rencontre. Lorsque Coral se met en œuvre, un portrait se dessine sur la feuille blanche, Cook est alors surprit, il s’agit du portrait de sa grand-mère.

Etonnamment, la grand-mère de Peter est décédée depuis plus de 20 ans et Coral Polge ne l’a jamais rencontré. Lorsque l’on compare son dessin avec une photo, la ressemblance et déconcertante. Mais qui est donc cette femme au talent si particulier ?

Depuis plusieurs années, Coral Polge exerce son don de médium en Angleterre. Ses talents ne sont pas très reconnus en France mais très populaire en Angleterre, Coral a la faculté de créer des portraits psychiques.  Son don lui permet de visualiser des personnes décédées puis les retranscrire sur une feuille sous forme de dessin.

Le phénomène semble inconcevable mais pourtant d’innombrables témoins ont vu apparaître sous le crayon de cette femme le visage de l’un de leurs proches disparus depuis bien longtemps.

Pour Coral Polge, la découverte de ce don n’a pas été facile à accepter, elle n’était âgée que de 20 ans et accompagnait sa mère chez une voyante.

Depuis, Coral a réalisé plus de  100 000 portraits partout dans le monde. Son œuvre est considérable et d’autant plus troublante qu’elle n’a jamais pris un seul cours de dessin.

Mais alors comment expliquer la justesse de ses portraits ? Ne sont-ils que pures coïncidences ou sont-ils de  réels témoignages de l’au-delà ? En 2001, Coral Polge a quitté le monde des vivants emportant avec elle les secrets de ses portraits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Poltergeist au sanatorium d’Arcachon en France

Quelque part en France, dans une petite ville tranquille eu lieu dans les années…

Un fantôme sème la terreur chez les chasseurs de fantômes

Un fantôme photographié dans un hôpital abandonnée à Liverpool lors d’un Ghosts…

Un touriste photographie un fantôme au Stanley Hotel

Le Stanley hotel, célèbre décor du film “Shining”, et lieu d’étranges apparitions…

7 lieux hantés à travers le monde

Des châteaux hantés aux mystérieuses forêts, beaucoup de lieux sur Terre sont entourés…