Histoires de fantômes, quand les esprits entrent en contactDocuMystere – Entre Secret et Réalité

Histoires de fantômes, quand les esprits entrent en contact

   |  739 views

Ecrit par

|

8 mai 2013

|

Categorie :

Histoires de fantômes, quand les esprits entrent en contact

Les histoires de fantômes prêtent parfois à sourire mais font trembler les témoins de ces récits tantôt inquiétants tantôt surprenants.

Durant ce court reportage, nous allons découvrir quelques histoires impressionnantes et inquiétantes, mettant en scène des esprits tourmentés, racontées par les victimes eux-même ! Voici la première :

En 1988, Michelle Gabreau et son compagnon achètent l’auberge du Joli Vent. Pour ce couple, Bondville près du Lac-Brome, représente un refuge paisible par rapport à la vie trépidante qu’ils menaient à Toronto.

Lorsqu’ils prennent possession de l’auberge,  le couple ne se doute pas de ce qui les attend. Personne ne leur a parlé de ce fantôme qui se manifeste aux abords du domaine depuis maintenant près d’un siècle.

Moins d’une semaine après l’arrivée des nouveaux propriétaires, un voisin vient leur annoncer que la maison est habitée par un fantôme. Le couple va bientôt apprendre que bien des gens savent qu’il se passe à l’auberge du Joli Vent, et aux alentours, des choses bien étranges.

Un fantôme taquin

Le 8 Février 1989, le journaliste Paul Roa vient y passer une fin de semaine pour écrire un article sur l’auberge du Joli Vent. Aux petites heures du matin, Paul Roa se réveille et voit la porte de sa chambre entrouverte, il est pourtant certain de l’avoir verrouillé avant de se mettre au lit. Il referme alors la porte, et quelques minutes plus tard, il constate que la porte est de nouveau ouverte, et la referme une seconde fois. Paul Roa ignore tout du fantôme, mais il commence alors à soupçonner qu’il se passe à l’auberge du Joli Vent des choses étranges, surtout lorsque sa porte de chambre s’ouvre une troisième fois ! Au petit déjeuner, la propriétaire lui fait part de ses appréhensions.

Par la suite, Paul Roa en déduit que l’auberge est hantée, et n’hésite pas à en parler dans son article. Les propriétaires se demandent s’ils doivent laisser le fantôme en paix et continuer à faire des siennes au risque d’effrayer les clients, ou au contraire s’il vaut mieux tout tenter pour mettre un terme à ces manifestations inattendues et embarrassantes …

Partagez cet article

Articles en relation

Apparition fantomatique au pub Ye Olde Man & Scythe
Les phénomènes paranormaux décriptés par la science
Un fantôme dans la tour de la terreur à Disneyland

About Author

Admin

Laissez un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>